Forum pour les fans de Visual kei
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview ave Sugizo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyôsuke
Fan de -Oz-
Fan de -Oz-
avatar

Nombre de messages : 1893
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Interview ave Sugizo   Jeu 24 Sep - 8:26

Tout d'abord, merci de nous avoir rencontré, et pouvez-vous vous présenter pour nos lecteurs ?
SUGIZO : Moi, me présenter ? Vous me connaissez ! (Rires) Je suis SUGIZO du Japon. Je suis compositeur et guitariste. Ma première activité a été LUNA SEA, puis je suis parti en solo et j'ai participé à différents projets, comme par exemple S.K.I.N., X JAPAN et bien entendu Juno Reactor. Je suis aussi critique musical. Je suis complètement accroc à la musique, elle me rend heureux. Et j'ai l'habitude de nager dans un océan de musiques.

Comment s'est passée la tournée ?
SUGIZO : La tournée... elle a eu un programme hyper dingue (Rires) mais elle a été parfaite. Bien entendu, j'ai rencontré des tas de fans américains que j'ai vus dans différentes super salles. Par exemple, à Aspen qui est vraiment très beau. Denver, c'est aussi beau, et puis à San Francisco où je n'étais pas venu depuis longtemps. Chaque endroit a été très important pour moi. Mexico est vraiment formidable et le festival de Chihuahua était géant ! Cette tournée a été une des plus difficiles de ma vie musicale.

Pouvez-vous nous parler un peu de Juno Reactor ?
SUGIZO : J'étais un fan dingue de Juno Reactor depuis des années et j'ai énormément de respect pour tous les membres du groupe. Ben est un grand compositeur et dirige Juno Reactor. J'ai un grand respect pour sa musique. Nous avons quatre interprètes africains. Ils sont super dans tout ce qu'ils font ! Je suis très inspiré par eux. C'est un grand honneur pour moi, je pense. Quand j'étais adolescent je voulais vraiment avoir des frères noirs. J'aimais beaucoup Miles Davis, (trompettiste américain, NDT) un musicien noir du Queens, à New York. J'aimais vraiment beaucoup ce style de musique. Juno Reactor est un groupe très important pour la musique. Je veux dire, la musique n'a pas de frontière, la musique peut aller partout dans le monde, vous savez ? Il fait un monde, et lui donne une unité. C'est pour ça, que je pense que Juno Reactor est le groupe le plus important. Je suis Japonais et nous sommes quatre interprètes : Amapondo vient d'Afrique, le batteur Greg est américain, Ben et Tamsyn viennent du Royaume-Uni et il y a un autre grand interprète : Ghetto Priest. Il vient de la Jamaïque, ainsi c'est très intéressant.

Comment vous êtes vous impliqué dans Juno Reactor ?
SUGIZO : Tout d'abord, j'ai parlé avec Ben et avec l'agent japonais de Juno Reactor , il y a quelques années de cela. Je voulais vraiment travailler avec Juno Reactor. Connaissez-vous mon mix album "Spirituarise" ?

Oui.
SUGIZO : C'est un travail de Juno. ça a été notre premier contact. Et il y a peu de temps, Ben était au Japon pour une interview pour un magazine. Ca été un grand moment d'émotions. Et en même temps, Amapondo s'est joint à Juno Reactor, au Japon, pour un festival de musique trance. Avant moi, il y avait un autre guitariste, c'était Steve Stevens, vous le connaissez ?

Non.
SUGIZO : Non ? Vous ne connaissez pas (il est surpris) Steve Stevens est un géant, il est connu. C'est un guitariste américain des années 80 ! et vous connaissez Billy Idol ?

Oui.
SUGIZO : C'est un guitariste ! Steve Stevens, je pense, est très original. Au début, il a été guitariste pour le groupe, mais je crois qu'il a eu des relations amicales compliquées et Ben a eu besoin d'un autre guitariste. Je pense que j'étais très bien pour Juno Reactor. Je veux dire, bien sûr, que je viens du rock, du rock japonais, le Jrock, mais j'aime beaucoup la musique psychedélique, la trance. Je peux imaginer et voir ce que je devrais jouer comme musique psychedélique. C'est très naturel pour moi, c'est tellement confortable.

Vous avez joué en Amérique quelques fois, dans différents projets, quelles sont les différences que vous avez rencontrées ?
SUGIZO : Les époques ont été très différentes. Cette tournée avait un programme fort avec des espaces temps minimums. Nous n'avions pas non plus notre staff, il était au minimum. Nous nous occupions de notre matériel nous-mêmes et nous passions la nuit à entretenir notre équipement. Avec des grands projets, comme LUNA SEA ou encore S.K.I.N., nous avons beaucoup de personnels, mais je pense que ce programme est très important pour ma carrière et pour mon expérience personnelle. Je pense que je suis très chanceux, d'ordinaire, il n'y a que les vieux musiciens qui font ça, vous savez, c'est une des grandes expériences de ma vie. Je suis très chanceux. Ce genre de musique est comme mes racines. Il y a vingt ans, quand j'ai commencé LUNA SEA, bien entendu, nous étions tous jeunes et nous avons du faire beaucoup de choses, mais ceci... c'est fantastique, vraiment.

Beaucoup d'artistes vous citent comme source d'inspiration et influence. Comment le ressentez-vous ?SUGIZO : (Il réfléchit) Je ne sais pas... Bien sûr, c'est un grand honneur, c'est un très, très grand honneur pour moi, mais je ne savais pas que j'avais cette sorte d'influence il y a encore quelques années. C'est... C'est un grand honneur pour moi (rires).

Au début de votre carrière solo, vous avez joué dans le film soundtrack dirigé par Ken Nakai, dont vous avez composé le bande originale. Pouvez-vous nous parler de cette expérience ?
SUGIZO : J'ai pensé que c'était génial ! Le réalisateur, c'est un génie, et un dingue (Rires). Il est très curieux. Ken Nakai a eu besoin de ma musique avant pour faire le film. Habituellement, la musique se fait une fois le film totalement fini, mais pour Nakai c'était impossible. Ca a été une expérience très étrange, mais c'était très sympa. Je pense que quelques chansons de Soundtrack ont été mon meilleur travail, comme Synchronicity. Il y a quelques chansons qui sont très importantes pour moi, ça a été un travail vraiment fantastique....

Est-ce que vous aimeriez travailler à nouveau pour un film ?
SUGIZO : Bien sûr que j'aimerais ! Si un réalisateur veut bien de moi, bien sûr !!!

En mars dernier, vous avez joué avec X JAPAN. Quel impact cela vous a t-il laissé ?
SUGIZO : Eh bien... X JAPAN est définitivement anormal (Rires). X JAPAN n'est pas un groupe normal (Rires). X JAPAN est un projet énorme, c'est très difficile et très compliqué, mais musicalement c'est beau. Au début, je ne voulais pas jouer cette musique, qui est trop heavy pour moi. Bien entendu, hide était un peu comme mon frère. Je pensais que personne ne pouvait occuper sa position dans le groupe, mais peut-être que YOSHIKI a pensé : "SUGIZO pourrait le faire !".

Est-ce qu'on pourra vous voir sur d'autres scènes dans les shows de X JAPAN ?
SUGIZO : Oui, peut-être (sourire).

Récemment, vous avez sorti un best-album Cosmoscape, comment avez-vous choisi les chansons ?
SUGIZO : Ces chansons sont mon côté le plus naturel. A la base, mon identité est compositeur. La musique est très importante pour la communication et la spiritualité. Cosmoscape est mon côté le plus naturel et mon centre spirituel. Ces chansons reflètent ça.

Quelle est la définition de Cosmoscape pour vous ?
SUGIZO : Je n'ai jamais fait autant de concert différents. LUNA SEA est très rock japonais, Juno Reactor c'est très psychedelic tribal trance. J'ai beaucoup de projets musicaux parce que la musique est pour moi une part de ma nature spirituelle. "Cosmoscape" est une sorte de centre, de coeur...

Vous avez de très fortes opinions politiques, spécialement en ce qui concerne le gouvernement américain.
SUGIZO: Oui, c'est vrai.

Si vous pouviez être notre Président (l'interview a été faite aux Etats-Unis, NDT), quelle serait la première chose que vous changeriez ?
SUGIZO: (Rires) Oh ! C'est une question de base... mais il y a beaucoup de choses pour moi (Rires). Je pense juste que les jeunes américains sont très importants pour le monde futur, vous savez. Véritablement, le peuple américain a une très grande influence, mais le gouvernement et les politiciens américains, je crois, sont presque démoniaques (Rires). Ce que je veux dire c'est que les élections sont une grande opportunité et sont très importantes. J'aime vraiment beaucoup le sénateur Obama. Il veut éliminer les expériences nucléaires, c'est très étrange mais je pense que j'aurais voter pour lui. Je ne serais vraiment pas pour les républicains, maintenant. Mc Cain... je ne crois pas à la guerre, il est un héros de la guerre, c'est ça ? Je n'aime pas Palin non plus. Elle a tué des tas d'animaux à la chasse. Le peuple américain n'a pas besoin de ce pouvoir là pour changer.

Pour finir, avez-vous un message pour vos fans ?
SUGIZO : Maintenant, nous vivons dans le 21e siècle. Nous devons changer. Nous avons fait beaucoup d'erreurs durant le 20e siècle mais nous pouvons changer. Le peuple américain peut et doit changer pour arriver à la paix, plus de frontières, plus de race, plus de religion. Je pense que le peuple américain est très important. Pas les japonais, c'est juste les jeunes américains qui ont la chance de faire tout changer.

Merci
SUGIZO : Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Interview ave Sugizo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview fred schneider
» [Interview] Tokio Hotel réponds aux questions d'NRJ.de
» [Vidéo ] interview With Gustav Schäfer - Drummer Of Tokio Hotel!
» [Interview] Radio Energy : 11 1/2 questions avec Tokio Hotel !
» [Interview] Interview avec David Jost pour Welt.de

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raison d'être du Visual Kei :: Le visual kei :: Sugizo-
Sauter vers: