Forum pour les fans de Visual kei
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kagrra à la J-ROCK INVASION

Aller en bas 
AuteurMessage
Kyôsuke
Fan de -Oz-
Fan de -Oz-
avatar

Nombre de messages : 1893
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Kagrra à la J-ROCK INVASION   Mar 15 Sep - 14:34

C'est à la veille de la J-ROCK INVASION que nous avons rencontré Kagrra, au Palladium. Le groupe était de bonne humeur et nous a accueilli chaleureusement, bien que le guitariste, Akiya, était malade et portait un masque lui recouvrant la bouche. Après une courte présentation, nous avons commencé l’interview.

C'est la première fois que vous venez en Allemagne. Qu'en pensez-vous et quelles sont vos attentes ?

Kagrra : Nous avons hâte de pouvoir enfin jouer en Allemagne demain, nous en sommes très heureux. Cela nous a fait très plaisir que l'on nous ait proposé de le faire. On espère que de nombreuses personnes seront présentes demain, et qu'elles soient impatientes d’entendre notre musique ! Ça va être génial, c'est sûr.

Qu'est-ce que ça fait de faire partie d'un label major ?
Isshi : Maintenant, on va être pris en compte différemment. Via cet évènement également, c’est une bonne chose pour nous.

Vos précédents albums avaient tous des titres en japonais, alors que le dernier s’intitule "Core". Est-ce qu’il y a une signification particulière ?
Isshi : (réfléchit un moment) Est-ce que je peux vous emprunter votre bloc-notes un instant ? (Il écrit le kanji qui représente Core) Regardez, ce n'est pas beau en kanji ; nous avons donc décidé de l'écrire en anglais. Le sens reste le même, c’est juste que ça nous plait plus de l'écrire en anglais. (rires)

J'ai entendu dire que votre nom de groupe veut dire « la musique de Dieu ». Que cela signifie-t-il exactement ?
Isshi : (Il prend à nouveau le bloc-notes et écrit le kanji tout en nous expliquant chaque trait)
A vrai dire, notre nom de groupe peut se traduire par « la musique qui est si bonne qu'elle plairait à Dieu », donc Dieu l'écouterait aussi. (rires)

Vos textes se basent sur la culture japonaise et les traditions de votre pays. Pourquoi ?
Isshi : Je trouve la culture japonaise particulièrement intéressante et j'aime beaucoup les traditions, c'est pourquoi il en est souvent question dans nos textes. Tout cela fait partie de moi. (rires)

Votre dernière séance photo est très sombre. Est-ce que cela reflète le concept de l'album ?
Kagrra : (Ils parlent entre eux un instant) Sombre ? Vous voulez dire qu'on avait l'air sombres, ou bien était-ce l'ambiance ?

On voulait parler de l'ambiance.
Kagrra : Cette idée de créer cette ambiance nous a plu, mais cela ne reflète en rien l'album.
(Ils parlent de nouveau entre eux un instant)
Isshi : Cette ambiance sombre exprime l’idée d’un autre monde.

Comme une autre dimension ?
Kagrra : (rires) Exactement !

Allez-vous réenregistrer la chanson "Hyakkiyakou" pour Core ?
Isshi : Il y a le mot Shin devant Hyakkiyakou. C'est donc plutôt la continuation.

Pourquoi ne pas avoir sorti de singles avant l'album ?
Isshi : Parce que l'album ne prend toute sa valeur uniquement en entier. Les singles ne sont que des morceaux et ne représentent pas le travail dans son ensemble ; c’est pour ça qu'il n’y a pas eu de singles. Qui veut comprendre notre musique doit considérer, tout comme nous, Core comme un tout.

Quels sont vos objectifs en tant que groupe ?
Kagrra : La conquête du monde ! (rires)

Avez-vous l’intention d'introduire d’autres instruments traditionnels japonais dans vos chansons à l’avenir ?
Shin : Si cela convient, sans aucun doute !

Pendant environ deux ans, vous aviez des danseurs lors de vos concerts. Pourquoi avoir décidé de les introduire ?
Izumi : Ça allait très bien avec le concept. Ils renforçaient la musique et étaient en mesure d’exprimer des aspects de la musique autrement que nous. Ils nous complétaient à travers un autre art.

Comment avez-vous commencé la musique ?
Nao : C’est mon frère qui m’a poussé à faire de la musique. (il réfléchit un instant) Oui, mon frère ! (d'une voix très convaincante)
Isshi : En fait, au début, je voulais être guitariste, mais je me suis dit qu’il y en avait déjà assez et de bien meilleurs que moi. (tout le monde rit) Je me suis donc mis au chant.
Izumi : Avant, mon père écoutait toujours des vieux CDs qui me plaisaient beaucoup, alors je me suis très vite intéressé à la musique. Ça m’a beaucoup inspiré quand j'étais enfant.
Shin : J'ai commencé tôt moi aussi. Je jouais de la musique quand j'étais petit, même si ce n’était pas en professionnel. C'est quelque chose qui m'a toujours plu. J'ai donc été très tôt un musicien. (tout le monde rit)

Votre première scène en-dehors de l’Asie a eu lieu aux Etats-Unis. En avez-vous des souvenirs particuliers ? Qu’est-ce qui vous a plu ?
Kagrra : C’était un super évènement ! On s'y est beaucoup amusés. On trouve que les fans à l’étranger sont différents de ceux au Japon ; ils vont plus loin et ne connaissent pas de limites. Ils s’amusent et nous aussi. Les fans sont très engagés. Avoir pu se produire à l’étranger a été pour nous un véritable cadeau.

Connaissez-vous des groupes allemands ?
Izumi : Helloween (ndlr : un vieux groupe allemand de metal qui est très populaire au Japon). J'aime bien ce groupe.

Et quel genre de musique écoutez-vous ?
Izumi : J'aime bien Metallica.
Nao : Bon Jovi... (les autres se moquent de lui)
Isshi : J'aime beaucoup Luna Sea.
Shin : Linkin Park !
Akiya : J’aime bien Juno Reactor, vous connaissez ? Ils ont fait la bande originale de Matrix que j'aime beaucoup.

Qu'allez-vous faire pour la Saint-Sylvestre ?
Kagrra : Oh, on s'en réjouit d’avance ! On a été très occupés ces derniers temps, on va donc enfin pouvoir se détendre pendant ces quelques jours de libre. On va fêter la Saint-Sylvestre de façon très traditionnelle.

Pour finir, avez-vous un message pour nos lecteurs ?
Kagrra : Nous nous réjouissons d’avance de ce concert et on espère que ça va bien se passer. Nous avons vraiment hâte !
Peut-être aurons-nous l'occasion de revenir bientôt dans la mesure où on aimerait bien faire des concerts en oneman en Allemagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kagrra à la J-ROCK INVASION
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les disques de rock à avoir toujours sur soi.
» Ampli Two-Rock Overdrive Signature 100 watts
» les émissions de rock à la télé
» [rock] Les années 80 : l'âge post-moderne
» [Rock Progressif] Playlist

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raison d'être du Visual Kei :: Le visual kei :: Kagrra-
Sauter vers: